headerLogo2

POUR PUBLICATION IMMÉDIATE
J. Bisson Biscornet:

ÀFaux-visage compter du 19 juillet, le sculpteur J. Bisson Biscornet présentera dans les Jardins de silice, situés au 2435, rue de l'Église à Val-David, une exposition inédite d'au moins douze de ses pierres sculptées de petit et de grand format. L'exposition fait parler la matière, au milieu de ce site déjà saisissant où céramiques et métaux font parties d'une fresque continue, évolutive. Du Nunavut à la Bretagne en passant par la Suisse, le Canada et Val-David en particulier, l'oeuvre unique et remarquable de Jean Bisson, natif de Val-Morin et résidant de Val-David, sera cette fois visible en nombre et en ce lieu unique, ce qui est une première.
Les sculptures de granite, d'anorthosite, d'argile, de béton et de métal de Biscornet parlent, et dans une langue millénaire qui nous rejoint tous. «Si je devais ne retenir qu'une seule chose que le travail de la pierre m'a enseigné, écrit-il, je dirais, sans hésiter, le respect.» Le langage de la matière elle-même, explique-t-il, est un livre ouvert sur l'Histoire du monde depuis ses origines, que rien n'efface tellement il est indestructible. Respect aussi de ceux qui consacrent leur vie à révéler les secrets de cette pierre, une science complexe très ancienne et préservée par les oeuvres et par ceux qui en sont encore les alchimistes aujourd'hui. Un travail qui exige
de la sensibilité, de l'engagement et, comme le montrent les sculptures de Biscornet, un sens inné de la joie et du plaisir. Chose étonnante, les Jardins de sicile (la céramique, ne l'oublions pas, c'est aussi de la pierre) ont cette même propriété des lieux sacrés, dans le monde, où sont rassemblés en silence les pierres qui parlent, que ce soit les menhirs, dolmen ou cairn de Bretagne, les montagnes sculptées du sanctuaire de Machu Picchu, les statues Moaïs de l'île de Pâques ou les plaines blanches ou se dressent la stéatite, la serpentine et la péridotite des statuaires Inuit. Ces derniers, auquels Biscornet a ajouté sa griffe au Nunavut en 1999, vont du Groenland à la Sibérie en passant par notre extrême nord : à l'échelle de la planète, la pierre parle ainsi avec sérénité et calme d'une espèce humaine fugitive, dont les traces précambriennes se révèlent dans ses traits les plus durable. Observer une sculpture de Biscornet, c'est entendre la voix des esprits qui murmurent sous le masque de pierre.
J. Bisson Biscornet est un sculpteur à l'écoute du Temps dont le travail est une patiente exploration de la matière la plus exigeante, la plus dure, la plus durable. Vous pourrez écouter ses pierres qui parlent dans les Jardins de silice à compter du 19 juillet prochain. Leur langage est celui de la beauté, quelque chose de simple et d'immortel comme la joie. Du 19 Juillet au 31 aout 2014. Vernissage le samedi le 19 Juillet, de 16 à 19hrs. (30)
Pour information : Kinya Ishikawa (819) 323-1855 • J.Bisson Biscornet (819) 322-7063
www. Biscornet.com